Suivez-nous :                      Les avis :           

Dès lors que vous souhaitez vendre un bien ou le mettre en location, des diagnostics immobiliers, réalisés par des professionnels, doivent être effectués. Inutile de tergiverser, aucune négociation possible, c’est tout simplement la loi ! Dans le cas d’une vente, tous les diagnostics obligatoires doivent être regroupés dans le DDT (Dossier Diagnostics Techniques) et annexés à la promesse de vente.

Certes, c’est complexe, parfois coûteux et cela peut impacter, d’une manière ou d’une autre, le prix de votre bien. Néanmoins, c’est un gage d’entretien. Une fois les diagnostics réalisés, la loi respectée, les négociations s’instaurent dans un climat de confiance…

Chaque bien est diagnostiqué différemment selon des critères bien définis :

Selon l’année de construction du bien, certains diagnostics supplémentaires peuvent être imposés. Par exemple, le diagnostic du plomb est nécessaire pour tout bien construit avant le 1er janvier 1949 et celui de l’amiante, pour ceux bâtis avant le 1er juillet 1997. L’année de l’installation de l’électricité et du gaz est également prise en compte. Au-delà de 15 ans, un état des lieux est nécessairement requis. Enfin, si vous êtes dans une zone à risque, l’ESRIS (Etat des servitudes Risques et d’informations sur les Sols (ESRIS) est obligatoire. Vous pouvez retrouver le détail de l’ensemble des diagnostics obligatoires selon que vous soyez vendeurs ou bailleurs ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N20591

Le DPE est le seul diagnostic qui doit être réalisé avant la mise en vente ou location de votre bien immobilier :

Le DPE (le Diagnostic Performance Energétique) est un document qui permet d’évaluer la performance énergétique de votre bien grâce à une estimation de la consommation énergétique et de son taux d’émission de gaz à effet de serre. La note attribuée (sur une échelle de A à G) doit figurer sur toutes les annonces immobilières. Finalement, plus qu’une simple démarche obligatoire, ce diagnostic répond avant tout à un enjeu sociétal et environnemental. A partir de 2021, il est bon de noter que ce dernier deviendra opposable. Plus qu’une information, certains acquéreurs pourront se retourner contre le propriétaire. Alors mieux vaut qu’il soit bien réalisé.

Il est important de bien choisir son diagnostiqueur :

En France, on ne peut pas s’improviser diagnostiqueur. Cette profession est réglementée et nécessite une certification par un organisme accrédité. Et, pour pouvoir passer les certifications imposées, il s’agit de montrer « patte blanche ». Le professionnel doit préalablement justifier d’une expérience de 3 ans ou d’un diplôme BAC+2 dans le domaine des techniques de bâtiment. En plus de la certification, le diagnostiqueur doit disposer d’une assurance (qu’il convient de vérifier avant toute intervention). Enfin, tel un homme de loi, il est tenu d’impartialité et d’indépendance. Pourtant, en 2017, Que Choisir enquête et le résultat est déplorable. Lors de son test, il constate « une classe à géométrie variable » selon les diagnostiqueurs et « un triste record de 3 classes différentes pour un même bien ».

Finalement, la vente ou la location d’un bien est bien plus compliquée qu’on ne l’imagine. Entre les papiers et RDV administratifs à gérer, les lois à respecter et le choix de l’interlocuteur parfait, cela devient un vrai casse-tête. Autant choisir un interlocuteur de confiance qui pourra gérer l’intégralité de votre vente ou de location, y compris les diagnostics. Votre agence immobilière a l’habitude de travailler avec l’ensemble des professionnels de l’immobilier qui ont tout intérêt à gagner leur fidélité par des prestations de qualité. Ils connaissent toutes les lois et évolutions et vous accompagnent tout au long de votre vente.

Si cet article vous a plus et que vous souhaitez recevoir notre infographie sur l’art de la vente d’un bien immobilier, laissez-nous votre adresse e-mail ici : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si vous avez un projet immobilier et que vous souhaitez évaluer votre bien, n’hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.