« Quand le bâtiment va, tout va ! » aurait dit Martin Nadon, maçon de la creuse devenu député, lors d’un discours à l’assemblée nationale en 1850. Cela fait plus d’un siècle et demi et l’adage populaire se vérifie encore. Cela parait d’autant plus évident quand on sait que l’immobilier est le premier poste de consommation des ménages !

Robin Rivaton, Directeur Général de Paris Région Entreprise, précisait lors d’une interview avec Le Point, que 26% du budget des ménages était consacré à l’immobilier et nous sommes le 4ème pays européen derrière le Danemark, la Finlande et le Royaume Unis. Evidemment, c’est un sujet qui nous intéresse, voir nous passionne. Quel que soit la maturité de notre projet, nous aimons tous connaitre les tendances. Et, même si nous n’avons pas prévu de déménager, nous suivons les évolutions de prix du secteur. Nous sommes en Janvier, il est l’heure de faire les premiers bilans de l’année écoulée. Alors que l’année 2017 a été historique, le secteur immobilier a continué son ascension en 2018 et devrait rester porteur en 2019.

L’IMMOBILIER en 2018, des Chiffres qui parlent d’eux-mêmes :

D’après les 1ere données chiffrées de gros acteurs sur le marché de l’immobilier, le prix moyen au mètre carré s’élève désormais à 2 595€ et a bénéficié, une nouvelle fois, d’une augmentation de 1.7% sur 12 mois. Cependant, les résultats sont très variables d’une zone géographique à l’autre.


Figure 1-MeilleursAgents.com

D’ailleurs, l’Ile de France (+4.2% selon les notaires grand Paris), comme la région aquitaine (7.5%) font partis des grands gagnants. En revanche et contre toute attente, la ville de Bordeaux enregistre une baisse de 0.7% sur le mois de Décembre, une tendance à suivre pour vérifier si un retournement de situation est en train de se préparer. Les zones rurales restent, quant à elles, toujours moins attractives.

Si les prix ont continué leur ascension en 2018, le volume de transactions est, quant à lui, resté stable avec près de 950 000 biens vendus. Néanmoins, la progression était tellement forte en 2017, que le résultat en valeur absolue reste une très belle performance.

Et l’IMMOBILIER en 2019 alors ?

Les prix continueraient de croître en 2019, même si les évolutions seront toujours aussi inégales sur le territoire français. Selon le site des notaires du grand Paris, la hausse des prix s’élèverait à 4.4% l’année prochaine sur la région Ile de France. Plusieurs raisons confortent ces prévisions positives :

  • 1- La situation économique de la zone Euro n’est pas très dynamique et favorise un maintien de taux faibles. C’est une chance pour les consommateurs dont la part d’emprunt continue d’augmenter (78.4%).
  • 2- L’immobilier reste une valeur refuge d’autant plus que les marchés boursiers effraient par leurs fluctuations imprévisibles.
  • 3- Le dispositif de la loi Malraux permet de défiscaliser dès lors que l’on rénove ou réhabilite un logement ancien et favorise la valorisation des biens.
  • 4- Des dispositifs tels que la loi Elan incitent à investir dans le locatif.

Quand au nombre de biens vendus, il pourrait atteindre le million en 2019, des données que nous ne manquerons pas de suivre.

Le saviez-vous ?

Comparée à New York et Londres, de grandes métropoles internationales, Paris bénéficierait de prix moins élevés. Néanmoins, cette dernière a quand même enregistré la plus forte hausse de prix depuis 19 ans . Les différences de valeurs de biens selon les quartiers sont également moins marquées sur Paris que dans les deux autres métropoles pré-citées. Sur une échelle de 1 à 10, elles ne seraient que de 1 à 4 sur Paris alors qu’elles sont de 1 à 10 sur les deux autres villes. Ces données nous permettent de se faire une meilleure idée des prix pratiqués sur Paris et de leurs évoluions.

C’est parti pour 2019 ! Evidemment, ce ne sont que des tendances et comme vous aussi, vous aimez surement le rappeler : chaque bien est spécifique et unique. Bien sûr, des tendances existent mais elles conviennent d’être regardées précisément, parfois jusqu’à la rue près. Au-delà du lieu géographique, l’entretien et la rénovation, la décoration sont autant de facteurs qui impacteront le prix. Et d’ailleurs si vous souhaitez vendre un bien, vous devez réfléchir à votre stratégie de manière à le valoriser au mieux.

L’équipe des Cercles

Si cet article vous a plus et que vous souhaitez recevoir notre infographie sur l’art de la vente d’un bien immobilier, laissez-nous votre adresse e-mail ici : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si vous avez un projet immobilier et que vous souhaitez évaluer votre bien, n’hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.